Accueil Archives
Conséquences de la sécheresse actuelle dans le département PDF Imprimer Envoyer
Vendredi, 27 Janvier 2017 12:26

En décembre dernier, selon le bulletin mensuel du Département des Côtes d'Armor, "Inf'eaux 22", la faiblesse des débits dans les rivières a atteint un record. La probabilité de niveaux si bas est d'une fois tous les 50 ans.

Depuis juillet 2016, le déficit de pluie est de 80% par rapport à la normale.

C'est dans ce contexte que le préfet des Côtes d'Armor a listé dans un arrêté pris le 20 janvier une série d'activités interdites ou restreintes afin de faire face à la sécheresse actuelle.

Certaines mesures sont des restrictions d'usage, prises pour limiter les consommations d'eau.

Sont ainsi interdits le lavage des véhicules en dehors des stations professionnelles dotées de recyclage ou de systèmes haute pression, le lavage des voiries, des façades, des terrasses, des murs, etc .. en dehors des professionnels dotés de haute pression. Les fontaines publiques non dotées de système de recyclage doivent être fermées.

Les propriétaires de moulins ont l'interdiction de manoeuvrer leurs ouvrages, les vidanges de plans d'eau sont interdites.

Les activités sportives dans les cours d'eau sont soumises à autorisation de la préfecture.

Ces mesures ont pour objectif de limiter les impacts sur les organismes vivants dans les cours d'eau, fragilisés par des débits faibles.

Les collectivités gestionnaires de barrage sont soumises à de plus fortes contraintes en terme de prélèvements d'eau. Un débit suffisant doit être laissé à la rivière en aval du barrage et le stock d'eau dans la retenue doit être reconstitué progressivement.

Ce n'est pas le première fois que des restrictions sont mises en oeuvre en période hivernale dans le département (idem en 2016).

La succession de ces épisodes doit interpeller les costarmoricains sur la fragilité de leur approvisonnement en eau. Il est absolument nécessaire de préserver les espaces naturels qui stockent l'eau, comme les zones humides, de limiter la poursuite de l'artificialisation des sols par l'urbanisation. Cette dernière accélere les écoulements d"eau lors des épisodes pluvieux, au lieu de lui permettre de s'infiltrer dans le sol et être disponible plus tard.

 

Contact : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

 
Design par vonfio.de
Copyright © 2017 SMEGA. Tous droits réservés.
Joomla! est un logiciel libre sous licence GNU/GPL.