La zone Trieux PDF Imprimer Envoyer
Lundi, 23 Février 2009 16:32

 
Le Trieux et son bassin

Longueur : 71,8 km
Superficie : 515 km2
Sources : commune de Kerpert (Garz-an-Cloarec) à 230m d’altitude
Ria : 18 km et 47,8 km2
Direction générale : Sud / Nord, versant Manche
Pente  : moyenne  4,6 ‰, maximum 18 ‰
Débit moyen annuel : 10 m3/s à la confluence Trieux-Leff, 6 m3/s à Guingamp, 3 m3/s à Saint-Péver
SAGE : Argoat-Trégor-Goëlo

 

Né à Kerpert à 240 mètres d’altitude, le Trieux  est un fleuve côtier coulant du sud au nord à travers le massif Duault-Quintin. Long  de 71,8 kilomètres, il draine un bassin versant de 515 km2 (dont 447 hors estuaire) avant de se jeter dans la Manche en face de l’archipel de Bréhat.

Les caractéristiques géologiques et le relief génèrent un réseau hydrographique dense, composé de vallées encaissées avec des pentes variant de 2 à 18 ‰.

L’origine hydronymique du fleuve reste une énigme. Certaines hypothèses émettent un lien avec l’idée de "passage" ou  avec l’idée de séparation de la ville de Pontrieux en deux trêves. 

Le Trieux de la source à la mer

Le haut Trieux (de Kerpert à Guingamp)

Les sources du Trieux se situent à Kerpert au lieu-dit Garz-an-Cloarec dans une alvéole adossée au massif de Duault-Quintin. L’eau se fraye un passage à travers une zone humide que dominent les « touradons », des laîches ou carex aux feuilles longues et coupantes.
La nature du sous-sol, composée essentiellement de granit, et le relief, obligent le Trieux à traverser des vallées étroites, parfois abruptes (gorges), qui alternent avec de petits bassins élargis, aérés. L’influence de la géologie sur le réseau hydrographique se manifeste par la présence de rapides là où affleure le substrat rocheux et de chaos, caractéristiques du bassin amont, par l’accumulation de blocs rocheux.
Dans son cours amont, le fleuve voit sa largeur passer de 1 mètre (Kerpert) à 15 mètres (Guingamp) et collecte les eaux de 13 affluents (dont le Pasquiou, le Quélennec, le Moulin d’Etuel, le Sullé, l’Avaugour, le Dourmeur, et le Bois de la Roche). Le débit moyen annuel à la station de jaugeage de Saint-Péver est de 3 m3/s.

Le moyen-Trieux (de Guingamp à Pontrieux)

A partir de Guingamp, le bassin versant du Trieux se rétrécie considérablement alors que le débit moyen mensuel double (6 m3/s). L’altitude du Trieux dans sa traversée de Guingamp est d’environ 65 mètres. La pente moyenne passe de 3 à 2 ‰. Les nombreux moulins présents, ne fonctionnant plus aujourd’hui, témoignent de l’activité passée de la vallée. Subsistent néanmoins leurs déversoirs qui barrent le cours d’eau dont certains sont équipés de passes à poissons. L’écoulement de l’eau est caractérisé par une succession de biefs et de plats courants. Dans sa traversée de Guingamp et Pontrieux, le Trieux est fortement influencé par les activités humaines. Les berges ont subi une forte artificialisation appauvrissant les habitats aquatiques. L’écluse de Goas-Vilinic à Pontrieux, créée en 1902, matérialise la limite entre le domaine maritime et continental. Elle permet au port de Pontrieux de recevoir des sabliers de 800 tonnes et des caboteurs de 1200 tonnes. Le port offre aussi des places à la navigation de plaisance. 

La Ria du Trieux

Dans sa partie estuarienne, le Trieux s’écoule à travers une ria longue de 18 kilomètres. Il y reçoit les eaux du Leff, son principal affluent, à 16 kilomètres de la mer. La largeur de l’estuaire varie en fonction des affleurements géologiques, par l’alternance de roches tendres (schistes) et de roches dures (grès). En rive gauche siège le château de la Roche-Jagu, propriété du Conseil Général des Côtes d’Armor, depuis lequel la Ria offre toute son ampleur. C’est en amont de Lézardrieux, au Lédano, que l’estuaire est le plus large avec une distance entre les deux rives de 1800 mètres. L’activité du port de Lézardrieux se développe non seulement autour  de la navigation de plaisance, mais aussi autour de la conchyliculture, facilitée par l’important marnage (10,5 mètres). L’estuaire se termine en face de l’archipel de Bréhat, jalonné à l’Ouest par le sillon de Talbert, et à l’Est  par la Pointe de l’Arcouest.

Patrimoine naturel du Trieux

Par l’hétérogénéité des habitats qu’il propose, le Trieux accueille une faune et une flore variées. Les espèces emblématiques sont sans conteste le saumon Atlantique (salmo salar) et la loutre d’Europe (lutra lutra) pour la faune et l’osmonde royale (osmunda regalis) pour la flore. Il ne faut malgré tout pas oublier les autres espèces, toutes aussi importantes pour l’équilibre de l’écosystème, parmi lesquelles on peut citer l’écrevisse à pattes blanches (Austropotamobius pallipes), le martin pêcheur (alcedo atthis), la mulette perlière (margaritifera margaritifera), l’alose (Alosa alosa), la lamproie marine (Petromizon marinus), l’anguille (Anguilla anguilla), le flet (platichthys flesus) et la truite fario (salmo trutta fario).

Tableau des sites remarquables

 Sites Type Communes concernées
 Bois de Coat Liou ZNIEFF type 2 Bourbriac, Saint Adrien
 Landes tourbeuses de Bourbriac ZNIEFF type 1

 Bourbriac, Saint Adrien

 Landes du bois Meur ZNIEFF type 1 Lanrodec
 Queue de l'étang de St Connan ZNIEFF type 1 Saint Connan
 Estuaire du Trieux Natura 2000 
 Le Lézard Tourbières Bourbriac, Saint Adrien

Activités humaines

Le long de son cours et de ses berges, les activités humaines se sont développées. Six piscicultures utilisent les eaux du Trieux ou de ses affluents pour produire truites arc en ciel, truites fario, saumons, et vairons. L’agriculture occupe bien évidemment une place prépondérante sur le bassin versant avec notamment quatre grands systèmes de production : le système laitier avec ou sans bovins à viande, le système laitier avec ateliers volailles ou porcs, le système porcs naisseur / engraisseur autour et en aval de guingamp, et le système volaille très présent sur les communes de l’amont du bassin versant. Trois pôles urbains sont recensés sur cette zone, il s’agit du nord au sud, de Lézardrieux, Pontrieux et Guingamp. C’est autour de ce dernier que sont implantées les principales activités industrielles souvent orientées vers l’agro-fourniture et l’agro-alimentaire.
  

 
Design par vonfio.de
Copyright © 2017 SMEGA. Tous droits réservés.
Joomla! est un logiciel libre sous licence GNU/GPL.